Accueil / Actualités / Clôture de l’Atelier Stratégique des Acteurs Politiques et des Forces de Défense et de Sécurité.

Clôture de l’Atelier Stratégique des Acteurs Politiques et des Forces de Défense et de Sécurité.

Ce jeudi 15 février 2018, Monseigneur Jean Louis NAHIMANA, Président de la Commission Vérité et Réconciliation, vient de clôturer l’Atelier Stratégique des Acteurs Politiques et des Forces de Défense et de Sécurité qui avait commencé ce mardi en date du 13 février 2018 au Royal Palace Hôtel sis à Kinindo.
Durant ce temps, les participants ont échangé de long en large autour des mémoires blessées vers un rêve commun. Ils ont réfléchi sur la synergie possible entre les acteurs politiques et les Forces de défense et de sécurité dans le renforcement de la capacité de résilience de la population.
Monseigneur Jean Louis NAHIMANA a remercié, collectivement et individuellement tous les participants, pour avoir répondu à l’invitation et surtout pour la haute qualité de leur participation aux débats. Les conclusions et les recommandations qu’ils ont de formulées sont une preuve suffisante du sérieux avec lequel ils ont travaillé.
Jean Louis NAHIMANA, Président de la CVR a particulièrement, apprécié la recommandation souvent donnée relative à l’instauration d’un cadre pareil d’échanges entre le Haut commandement et les leaders des partis politiques.
Au niveau de la CVR, le Président de la Commission a indiqué que la CVR s’engage à chercher avec ses partenaires comment répondre à cette préoccupation, plus que nécessaire. Il a indiqué qu’il est parfaitement d’accord avec les participants que le respect de la loi, l’honnêteté en politique, la mise en avant des intérêts nationaux avant les intérêts personnels, le patriotisme, le renforcement des capacités des corps de défense et de sécurité pour plus de professionnalisme, la neutralité des corps de défense et de sécurité… sont quelques-unes des idées fondamentales qu’il faut, tous en synergie, mettre en avant, en vue du renforcement de la capacité de résilience de la population burundaise qui a souffert des crises cycliques qui l’ont endeuillée.
Monseigneur Jean Louis NAHIMANA a terminé ses propos en remerciant tous les participants et leur a souhaité un bon retour dans leurs activités politiques et professionnelles.
Au niveau de la Commission Vérité et Réconciliation et du Centre pour le Dialogue Humanitaire, la synergie est toujours de mise. Dans l’avenir proche, La CVR souhaiterait appeler, les participants, encore une fois à des échanges pareils, en vue de mettre en œuvre leur recommandation principale : celle d’un cadre, informelle soit-elle, qui puisse faire rencontrer le Haut Commandement et les leaders politiques autour d’autres thèmes d’intérêt national.

La Commission Vérité et  Réconciliation  au centre de la Vérité au Burundi

à propos du webmaster

Essayer aussi

Atelier de validation du rapport de l’étude sur les victimes des crises du passé au Burundi.

Le Président de la Commission Vérité et Réconciliation, Monseigneur Jean Louis NAHIMANA, vient d’ouvrir ce …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

 
Désormais vous pouvez faire votre déposition en ligne sur ce Site Web via la rubrique "Déposition en Ligne" .