Accueil / Actualités / Point de presse autour du thème: “organisation des cérémonies d’enterrement dans la dignité des restes humains déterrés récemment dans des fosses communes”.

Point de presse autour du thème: “organisation des cérémonies d’enterrement dans la dignité des restes humains déterrés récemment dans des fosses communes”.

La Commission Vérité et Réconciliation informe le public qu’elle organise, dès ce mois d’Octobre 2018, des cérémonies d’enterrement dans la dignité, des restes humains déterrés récemment dans des fosses communes éparpillées ici et là dans le pays.

En effet, la loi régissant la Commission Vérité et Réconciliation, dans son article 6, point 1, litera d, stipule dans les missions de la CVR que celle-ci doit mener des enquêtes visant notamment à « identifier et cartographier les fosses communes et tout autre endroit d’enterrement non reconnu par la loi, prendre les mesures nécessaires à leur protection, et procéder à l’exhumation éventuelle des corps aux fins d’un enterrement digne ».

C’est dans cette orientation que la Commission Vérité et Réconciliation, en collaboration avec la Plateforme nationale de prévention des risques et de Gestion des catastrophes, a organisé des travaux d’exhumation des restes humains ensevelis dans une fosse commune de la zone Makamba de la commune Rusaka en province Mwaro. La fosse commune avait été découverte par des ouvriers qui étaient en train d’ériger les fondations d’une école des métiers, derrière l’ancien bâtiment qui servait de bureau communal de Makamba où était installé un boisement.

D’autres travaux d’exhumation de restes humains ont été faits dans les mêmes conditions sur le site de la fosse commune de Mabanda de la province Makamba, découverte lors des travaux de construction de la RN13 Mabanda-Mugina. C’est la route nationale qui mène vers la frontière du Burundi avec la Tanzanie.

Au cours de la phase de dépositions et lors des investigations menées par la Commission Vérité et Réconciliation, il est apparu qu’il existe encore d’autres endroits où des ossements humains ont été rassemblés, et méritent un enterrement digne.

La Commission Vérité et Réconciliation a fait le constat que depuis l’indépendance du Burundi le 1er juillet 1962 jusqu’à la fin officielle de la belligérance en décembre 2008, les victimes des violences du passé se comptent dans toutes les ethnies, tant chez les hutu, les tutsi que chez les batwa.

Le travail d’enterrement dans la dignité des restes humains, vont commencer bientôt par le site de Kamenge dans la Municipalité de Bujumbura, et vont se poursuivre à Mabanda dans la province Makamba, à Rusaka dans la province Mwaro, à Bugarama dans la province Muramvya, ainsi qu’à Kivyuka dans la province Bubanza. Il va sans dire que la CVR fera la même chose dans les autres localités où sont déjà rassemblées des ossements humains.

La Commission Vérité et Réconciliation rappelle que ces cérémonies d’enterrement dans la dignité de ces fils et filles du pays tués lors des événements douloureux qu’a connus le Burundi dans son passé récent, seront organisés selon la culture burundaise et dans le but de la réconciliation nationale.

La Commission Vérité et  Réconciliation  au centre de la Vérité au Burundi

à propos du webmaster

Essayer aussi

Formation des agents cartographes des fosses communes.

La Commission Vérité et Réconciliation, en collaboration avec le Bureau de Centralisation Géomatique, organise à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

error: Content is protected !!
Désormais vous pouvez faire votre déposition en ligne sur ce Site Web via la rubrique "Déposition en Ligne" .